Ventes Privées : jusqu'à - 50% I Connectez-vous ou créez un compte pour en profiter I Livraison offerte dès 99€

Le Body Art à fleur de peau

Saviez-vous que les premiers tatouages remontent à la Préhistoire ? Symboles culturels passés dans notre vie quotidienne, ils sont une forme d’art à eux seuls.

C’est ce qu’on appelle un « art corporel ». Du maquillage ou de la peinture de la tête au pied au tatouage permanent, en passant par les piercings et les implants, le Body Art est devenu une forme d’expression au même titre que la peinture ou la sculpture.

Parce que le corps et la peau sont un moyen de se montrer tel qu’on est, de se mettre littéralement à nu, le Body Art joue avec les codes du langage et va souvent plus loin qu’une simple décoration corporelle. De la Papouasie au Brésil, en passant par le Japon et la Côte d’Ivoire, cet art ancestral est ancré au cœur de l’humanité. Le corps s’est donc marqué, coloré, paré de symboles rituels et autres codes d’appartenances au fil du temps avant de se transformer en fabuleux support artistique.

Ainsi, le célèbre peinture Yves Klein (l’inventeur du fameux bleu éponyme) imagina-t-il des performances « d’action-painting » autour des empreintes du corps. Il ouvrit la voie au Body Art actuel et aux artistes reconnus tels que la française Orlan, ou à ceux officiant dans le Body Painting, à l’instar de Valentine Désir et Isabelle Bernard, ou encore Céline Guitry dite Black Cat.

Voir aussi l’artiste Shelley Jackson, qui a invité des volontaires à se faire tatouer un mot d’une histoire qu’eux seuls connaîtront dans leur intégralité. Nom du projet : Skin. Quelle que soit la technique, éphémère ou gravée à jamais, le Body Art pense le corps comme une matière vivante de l’œuvre dessinée sur lui.

Alors n’oubliez jamais : votre corps est une œuvre d’art et vous aussi.