FALL-WINTER 2018 . ISSUE NO 1
NO 2 18/06/2018
LE REGARD DE LUCIAN BOR Photographe pour notre magazine, Lucian est un véritable amoureux des femmes et du corps féminin. Il nous dévoile ici sa vision de la femme Aubade et ce qui le fait fondre chez elle… «La femme Aubade a ce côté d’une Parisienne
qui ne prend pas toujours le temps d’être parfaite
mais c’est justement cela qui la rend séduisante.»

Parlez-vous Aubade :
Quelle est votre définition de la féminité ?

Lucian Bor :
Je ne pense pas qu’elle se définisse d’une manière générale. Chaque femme a sa propre féminité. Le charisme qu’elle dégage, son pouvoir d’attraction, sa manière de séduire avec parfois des petites choses dont elle ne se rend pas forcément compte. C’est aussi une façon de marcher, de sourire ou même de s’exprimer, un regard, un geste… La féminité est très différente chez chacune et heureusement !

Parlez-vous Aubade :
Comment imaginez-vous la femme Aubade ?

Lucian Bor :
Elle aime être séduisante dans son quotidien, pas simplement le soir ou lors d’une occasion spéciale. Je pense que c’est un peu sa « french touch » : pas ou peu de makeup, des cheveux pas toujours bien coiffés, un peu comme lorsqu’elle se réveille le matin. Elle a ce côté d’une Parisienne qui ne prend pas toujours le temps d’être parfaite mais c’est justement cela qui la rend séduisante.

Parlez-vous Aubade :
L’art de la séduction à la française, pour vous, c’est… ?

Lucian Bor :
Laisser chaque fois le visage caché, jouer sur l’anonymat alors que c’est la première chose que l’on voit chez une femme dans la rue est, selon moi, une parfaite signature de la séduction et d’Aubade. Cela permet de sublimer la sensualité du corps, de montrer comment la femme se met en valeur. J’adore !

Parlez-vous Aubade :
Quelle est votre pièce de lingerie préférée ?

Lucian Bor :
La culotte. Elle cache les fesses, comme une sorte de brouillard, à peine transparent. Cela participe encore au mystère, à l’envie de découvrir, de regarder encore et encore pour trouver les petits détails qui échappent au premier regard. Une culotte, c’est la séduction sans le vouloir, moins frontale qu’un string. On ne sait pas si la femme qui la porte veut séduire ou pas, c’est excitant de ne pas savoir…